Vous devez décomposer l’information et avoir une compréhension approfondie de la mémoire pour faire un bon produit

À chaque seconde et chaque instant, votre subconscient traite environ 40 milliards d’informations. Cependant, seulement 40 pour cent de cette information parviennent jusqu’à votre cerveau conscient. Qu’est-ce qui fait que certaines connaissances collent, alors ?

Votre cerveau n’est capable de traiter l’information qu’en petits morceaux. Par conséquent, si vous transmettez de l’information – que ce soit dans une présentation ou une publicité – assurez-vous de ne pas en fournir trop à la fois.

Alors, combien devriez-vous fournir ?

Des études ont montré que quatre est le nombre magique. Évidemment, ce n’est pas toujours une option viable de fournir l’information par blocs de quatre, mais c’est toujours une bonne idée de diviser ce que vous essayez de communiquer en groupes qui ne contiennent pas plus de quatre éléments.

Si vous regardez les numéros de téléphone américains, ils sont divisés comme suit : 642-374-3847. Comme les indicatifs régionaux sont un format familier susceptible d’être stocké dans la mémoire à long terme d’une personne, il est logique de diviser les numéros de téléphone en groupes de trois ou quatre chiffres afin de les rendre plus mémorables.

Une autre bonne méthode pour rendre l’information plus digeste est la divulgation progressive. L’idée est de faire de la consommation de l’information un processus aussi simple et sans encombrements possibles. Ainsi, un site Web utilisant la divulgation progressive pourrait comporter une liste de catégories qui permet aux gens de cliquer sur chaque catégorie pour plus d’informations, puis de cliquer sur d’autres sous-catégories pour plus de détails.

La mémorisation est donc importante, mais il ne faut pas négliger le mécanisme de l’oubli. Oublier l’information est normal si vous vous souveniez de tout, vous seriez littéralement trop bourré de connaissances pour fonctionner.Votre cerveau décide régulièrement de ce qu’il faut se rappeler et de ce qu’il faut oublier. L’oubli humain est particulièrement utile lorsqu’il s’agit de concevoir un produit. Si vous concevez en gardant à l’esprit l’oubli, vous vous assurerez d’inclure l’information importante, de la tisser dans le design ou de la rendre facile à consulter pour les gens.

Mayele

GRATUIT
VOIR